logo nosophi
Accueil Projet Équipe Agenda Activités Archives Publications Bibliothèque Documents Liens

Statut : composante du « Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne » (PhiCo, EA 3562) Création : janvier 2001 Fondateur : J.-F. Kervégan

[Please find below the presentation in English]

Projet scientifique

photo Levy-Bruhl

Lévy-Bruhl

NoSoPhi est né du désir éprouvé par un groupe de chercheurs, pour la plupart en poste à Paris 1, de soumettre à l'épreuve d'une élaboration et d'une discussion collectives les convictions théoriques, les certitudes plus ou moins soutenues par une couche d'évidences indiscutées qui peuvent être les leurs en raison d'une histoire singulière. L'entreprise, qui n'est pas simplement rhapsodique, repose sur un certain nombre de convictions communes, et d'abord sur celle de l'existence d'un champ relativement autonome (autonome à l'égard aussi bien des autres secteurs de la réflexion philosophique que des sciences ou des disciplines censées couvrir ce champ) de questions practico-normatives susceptibles de recevoir des réponses argumentées vérifiables ou falsifiables. On admettra donc que le champ des évaluations pratiques n'est pas simplement organisé par des « valeurs » insondables ou par des « évidences » dont il ne serait pas possible de rendre compte ; ou, du moins, que de telles valeurs et de telles évidences supposent, pour n'être pas simplement « efficaces », un travail d'explicitation qui incombe précisément à la philosophie. Que les questions pratiques soient, elles aussi, susceptibles de vérité (quelle que soit, au demeurant, la modalité spécifique de ce type de « vérité ») : tel est notre credo minimum.

Il se comprend de soi qu'une telle approche des questions pratiques impose que l'on travaille à surmonter les clivages entre traditions nationales (l'Allemagne contre la France, la France contre les Anglo-Saxons...) et, ce qui revient parfois au même, entre courants philosophiques (« analytique » contre « continentaux », par exemple). Le but serait de mener des recherches qui soient sans doute ancrées dans l'histoire (car il n'est pas de problème qui ne naisse, fût-ce de façon rétive, d'une ou de plusieurs histoires), mais qui soient résolument ordonnées à un « souci du présent », et attentives à tout ce qui s'est fait et se fait, d'où qu'il vienne. Il ne s'agit pas de professer une sorte d'éclectisme ; mais la diversité des trajectoires des membres de l'équipe, la conviction aussi de ce qu'un dialogue serré et sans concession entre des modes de penser que l'on pousse d'ordinaire à s'ignorer peut être conceptuellement fécond, militent en faveur d'un pluralisme théorique qui, de fait, s'impose déjà largement dans la recherche vivante. En raison des intérêts et des compétences de certains de ses membres, on ne s'interdira pas de déborder le champ de la « philosophie pratique » (de quelque manière que celle-ci soit comprise) en direction de la philosophie de la connaissance et de la philosophie « première » qui, au moins pour certains courants de pensée, constitue l'horizon nécessaire ou le fondement de la première.

International

photo Hegel

G. W. F. Hegel

De ce fait, l'équipe pratique, par conviction et par nécessité, une large ouverture internationale : la recherche n'est féconde que si elle dépasse les frontières nationales, qui sont toujours aussi des frontières de la pensée ! Il est patent que certains problèmes ou certains questionnements sont étroitement liés, sans que l'on en ait forcément conscience, à une histoire ou à des traditions nationales. La rencontre d'autres questionnements et d'autres traditions permet non pas forcément de les récuser, mais de les mettre en perspective et d'en relativiser l'apparente évidence. C'est pourquoi, depuis sa création, NoSoPhi entretient des rapports étroits avec des groupes de recherche travaillant sur les questions parentes (comme le Centre d'Etude du lexique politique européen, Padoue) et invite régulièrement des chercheurs étrangers de premier plan, ainsi que de jeunes chercheurs, à présenter leurs travaux en cours. Depuis 2004, NoSoPhi a été le laboratoire d'appui du programme franco-brésilien « Rationalités pratiques » (coord. Kervegan/B. Barbosa), qui associait Paris 1 et les Départements de philosophie des Universités fédérales de Porto Alegre, Rio de Janeiro et São Paulo et continue d'avoir des relations étroites avec la communauté philosophique brésilienne, dont plusieurs représentants séjournent chaque année parmi nous.

Engagement scientifique

IUF

Le niveau scientifique des recherches menées dans le cadre de NoSoPhi est attesté par le fait que trois de ses membres ont été, au cours des deux dernières années, élus à l'Institut Universitaire de France.

photo Rawls

J. Rawls

ANR

NoSoPhi joue également un rôle moteur dans de vastes dispositifs de recherche nationaux et internationaux, dotés de financements spécifiques. Depuis 2005, NoSoPhi est le laboratoire d'appui d'un programme de recherche retenu par l'ANR : « Delicom » (Délibération, communication et différentiels de légitimité dans la délimitation négociée des pouvoirs politiques) (resp. E. Picavet), 2005-2008. Depuis 2007, NoSoPhi est également le laboratoire d'accueil du programme « Biosex » de l'ANR (resp. Elsa Dorlin).

Le laboratoire est également partie prenante de deux autres programmes retenus par l'ANR :

Séminaires

Divers séminaires et groupes de recherche ont été créés au sein de NoSoPhi :

Ouverture disciplinaire

Il convient, pour conclure cette brève présentation, de noter qu'en raison de la nature de ses investigations, la coopération avec des chercheurs relevant statutairement d'autres disciplines que la philosophie est fondamentale pour NoSoPhi. Que ce soit dans ses activités régulières (séminaires, colloques) ou dans les programmes de recherche « lourds » dans lesquels il est engagée, le laboratoire collabore étroitement avec d'autres disciplines, qu'il s'agisse des sciences juridiques, économiques, politiques ou de l'environnement.

English presentation

The NoSoPhi group is component of the Sorbonne Centre for Contemporary Philosophy (PhiCo, EA 3562, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, France). Its focus is the philosophy of norms and normative judgment in connection with social, economic, political and legal real-world experience. Collective seminar, research and editorial work concentrates on the history of normative analysis (with emphasis on such authors as Hegel and post-hegelian authors, Kelsen, Rawls, ...), contemporary theoretical developments (especially in the general theory of norms, ethics, fundamental social theory and political philosophy - for ex. luck egalitarianism, multiculturalism, etc.) and applied studies (environmental and social ethics, contemporary forms of responsibility endorsement, evolving norms and interpretations in institutional life).

In the fiels of applied studies, NoSoPhi has developed expertise related to the following topics:

- analysis of public decision-making and policies, when basic political principles (such as public/private demarcation, neutrality, human rights, equality, the rule of law...) are at stake;

- analysis of institutional (and inter-institutional) decision-making in connection with power relationships, strategy, organized dialogue and participation, and compromise.

- nature and use of ethical evaluation in public decision-making and institutional settings; - norms of equality and the treatment of minorities in public policy-making.

NoSoPhi is headed by prof. Jean-François Kervégan, université Paris I Panthéon-Sorbonne (and a member of "Institut Universitaire de France"). It has Physical location: Sorbonne, stairs K (Galerie Dumas), 2d. floor, rooms G 615/ G 615 bis). Postal address: Nosophi Université Paris 1, UFR 10, 17 rue de la Sorbonne, 75231 Paris cedex 05, France.