Activités précédemment organisées  
 
ANCO

Pluralisme et conflit. Démocratie et mémoire collective

C. Nadeau fera une intervention à l'ANCo le 8 juin de 14h à 16h. Voici le sujet et l'argument de la séance :

"Les normes pratiques qui dirigent nos rapports sociaux et nos choix sociaux résultent d¹un processus de construction de la réalité analogue à celui qui conduit à la création de faits sociaux (cf. Searle, La construction de la réalité sociale). La question est de savoir dans quelle mesure, pour employer une distinction de Searle, nous voyons les processus d¹institutionnalisation de nos valeurs et de nos principes moraux comme étant des règles régulatives ou des règles constitutives. Les premières ordonnent un monde qui préexiste, les secondes donnent naissance ET ordonnent un monde qui ne leur préexiste pas. Il semble que l¹on ait tendance à penser que nos normes politiques s¹appliquent à des sociétés dont l¹ontologie est fondée sur des règles régulatives et non des règles constitutives, d¹où la difficulté à accorder une valeur positive aux conflits sociaux. Les conflits sociaux sont de l¹ordre des règles constitutives en ce qu¹ils fragilisent les consensus ou les empêchent et ouvrent sur de nouvelles perspectives sociales. Tel est leur aspect positif. Leur aspect négatif tient précisément au fait qu¹ils n¹ont pas valeur de règles régulatives et ne permettent pas d¹obtenir des acquis sociaux car ce n'est pas leur fonction.

Pour illustrer et penser ce problème, je présenterai le problème de la mémoire collective, plus précisément dans les cas où cette mémoire est le lieu d'un processus de justice réparatrice suite à une période de crise d'une communauté politique (par ex. après une période de guerre civile). La question sera alors de savoir si les conflits au sujet de la mémoire ne sont pas un obstacle majeur aux règles régulatives et dès lors à la possibilité même d'une mémoire collective."

C. Nadeau

 


                   
| Nosophi 2002-2006 |